Foot – LINGUERE : Un club qui peine à payer des salaires de ligue 2 n’a pas sa place en ligue 1 (Jacob Bâ)

Spread the love

Depuis que le coronavirus sévit au Sénégal beaucoup de secteurs ont été impactés et la planète foot n’en constitue pas une exception. Ici au Sénégal tous les championnats ont été suspendus: la coupe du Sénégal et de la ligue se sont vus brusquement arrêter. Une longue période de pose et de chaumages technologiques s’opèrent dans tous les clubs.

L’arrêt définitif de la saison de football par le Comité Exécutif de la Fédération sénégalaise de football (FSF) sans décerner les titres en jeu, avait ouvert un contentieux avec des clubs comme la Linguére de de Saint-Louis. En désaccord contre la décision de ne pas permettre aucune montée dans la l’élite, la Linguère de Saint- Louis.

L’ASCE la Linguère, en tête du classement de la ligue 2 à la fin de la phase aller avec 28 points, qui visait déjà la ligue supérieure, se voit lésée par la décision. Mais avec une saison très compliquée en terme de gestion, comme nous l’avait informé DAKAR TIMES dans une de ses publications, les joueurs du club fanion de la ville n’ont perçu que l’équivalent de trois mois et demi de salaire, l’ancien footballeur de la Linguére.

Le dimanche 16 aout 2020,Jacob Ba  fut l’invité de Maguatte Diop dans l’émission intitulée “Md sport sous les ondes de ndar média tv . Il n’a pas manqué de souligner les manquements de la lindguére , qui, selon lui est “une équipe qui ne se respecte pas “. De son point de vu les traditionnels problèmes de la Linguére sont jusqu’à nos jour d’actualité.

c’est avec un ton  sec et une colère bleue qu’il a craché son venin sur ladite équipe. La Linguére  ne serait pas prête à monter en ligue 1 organisationnellement parlant car, les joueurs ne sont payés à temps, la logistique laisse à désirer, la consommation des joueurs assez désarticulée entre autres tares. Ainsi, il serait donc pour lui plus urgent de restaurer  les bonnes maniérés, les préalables, et de professionnaliser d’avantages cet équipe.Sans quoi, ils auraient beau clamer la première ligue; ils ne se maintiendront pas longtemps sur cette position. ” j’aime la Linguére à la limite j’adore cet équipe mais il faut oser dire la vérité aussi crue qu’elle soit et à mon sens la linguére devrait travailler beaucoup travailler et encore travailler vivement la Linguére de saint-louis”.

En voilà ces derniers mots sous les ondes de Ndar media tv.

Adama Ka (Stagiaire)

2 commentaires sur “Foot – LINGUERE : Un club qui peine à payer des salaires de ligue 2 n’a pas sa place en ligue 1 (Jacob Bâ)

  1. Du calme ….
    Que la Linguére ne puisse pas payer de salaires, ce n’est ni une nouveauté ni la fin… Ceux qui vivent vraiment le quotidien de la Linguére savent très bien comment fonctionne la Linguére. Il n’y a aucun changement… depuis 1969…S’il faut toujours compter sur la poche d’un Président et certaines cotisations annuelles d’une quelques personne, membres du Comité Directeur…comment voulez-vous avoir un fonctionnement correct ??? Ceux qui investissent les médiats… savent très bien que la Linguére de Saint-Louis est restée au même niveau, organisationnelle et fonctionnelle depuis sa création en 1959….
    Vous qui êtes si prompts à parler de la Linguére, quelle contribution avez eu à faire… que les Autorités et les saint-louisiennes et les saint-louisiens qui montrent fièrement leur joie en exhibant les victoires de la Linguére ou de Saint-Louis Basket Club ont eu à faire?
    Franchement si chacune et chacun de nous rendait le dixième de ce que Saint-Louis lui a donné…le stade Babacar SEYE ne serait certainement en ruine, le stade Mawade WADE ne serait pas en agonie, le stade Abdoulaye DIAGNE ne serait fermé, le stadium Joseph GAYE ne serait pas en train de montrer ses derniers signes de vie…que la Linguére et les autres clubs ne seraient pas en leurs derniers soupirs…que plus globalement, si chaque fille et chaque fils de Saint-Louis pensait et donnait un peu à Saint-Louis… Saint-Louis, ses équipes et ses habitants…ne seraient pas toujours les derniers partout….mes chers Amis, vous connaissant bien, et votre amour pour cette ville et de cette chère Linguére, que nous avons eu à bâtir ensemble…dans la douleur…certes…Je me permets d’exprimer ce dernier soupir !!!…
    Puisse Dieu Tout Puissant nous rendre lucidité, la clairvoyance et surtout…plus d’amour pour notre Cité commune…qui risque de disparaitre sous les yeux de ses enfants…

  2. Le directeur de l’hôpital de Saint-Louis Thierno Ndaye profite à fond la situation du COVID.
    Ayant demandé des primes spéciales liées au COVID, que le niveau central a refusé, le directeur s’entête en faisant des états de 300 000 FCFA payés sur fonds propres (recettes de l’hôpital) au moment au les ressources sont devenues très rares.
    Ces états concernent le directeur Thierno Ndiaye, l’ACP M. Fall, le CG Mme Fall, l’assistant social M. Fall, le chef des RH M. Faye.
    Ce dernier, M. Faye aurait finalement refusé d’être mêlé à cette affaire, la raison est que tous ces gens ne font pas partis du comité de gestion du COVID.
    Il faut dire que ces personnes reçoivent déjà de la part de l’État une prime 50 000 FCFA généralisée à l’ensemble du personnel de santé tous les mois.

    COMBIEN DE TEMPS L’ETAT LAISSERA T’IL CES GENS FAIRE CE QU’ILS VEULENT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *