FOOTBALL – SANS SALAIRES NI DROIT DE REVENDIQUER, LA LINGUERE DANS UNE ZONE DE TURBULENCE

Spread the love

C’est DAKRTIMES qui donne l’information, l’ASCE la Linguére connait un futur incertain. Pas du fait qu’elle ne pourra retrouver l’élite la saison prochaine à cause de la décision du Comité Exécutif de la Fédération Sénégalaise de Football, mais en raison de la situation épouvantable dans laquelle se trouvent les joueurs et le staff.

Depuis le mois de mars, ces derniers n’ont plus reçu aucun sou venant du club. Pire, durant toute la saison, ils n’ont perçu que l’équivalent de trois mois et demi de salaire. Mécontent, mais les membres de l’équipe continuent de subir les affres du président  Amara Traoré.

L’ASCE la Linguére risque la crise profonde. Impuissant, les jeunes ne cessent  s’apitoyer sur leur sort, mais sans pour autant avoir le courage de se faire entendre encore moins de procéder à une réclamation. « Ici c’est malheureusement le constat, tout le monde dénonce tout bas mais jamais sans que le président l’entende. Et si tu prends la responsabilité de te faire entendre, tu risque de payer tout seul, les peaux cassées » déclare l’un d’eux.

Mais pour Amara, la Linguére obéie peut-être  à l’évidence « Ce ne sont pas des rumeurs, c’est la vérité. Mais si les joueurs ont reçu trois mois de salaires, c’est par ce que la saison elle-même n’a duré que trois mois » a d’abord répondu Amara. Le président de la Linguére d’ajouter « Comment peut-on payer des gens qui n’ont pas travaillé. Ils ont travaillé trois mois et quand la pandémie est arrivée, tout est aux arrêts, pas de  recettes, pas de billetterie… Mais comment on peut les payer ?

Jacques Victor GOMIS (DAKARTIMES)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *