Uncategorized

JOURNÉE MONDIALE DES RÉFUGIES : 350 sacs de riz,350 bidons d’huile de 20 litres et 350 cartons de 5 paquets de sucre distribués par l’OFADEC et l’UNHCR…

Spread the love

Comme à l’accoutumée, le Sénégal a célébré ce samedi 20 juin 2020 la 20éme édition de la journée mondiale des refugiés. La cérémonie s’est déroulée simultanément dans trois régions du Sénégal dont : Saint-Louis, Matam et Tambacounda. Le thème choisi cette année est : « Chacun peut agir, chaque geste compte ». Un thème interpellatif, qui appelle à la responsabilité individuelle de la population. C’est ainsi le Gouverneur de la région de Saint-Louis a impliqué tous les leaders communautaires. Les réfugiés étant des personnes qui ont quitté leur terroir natal pour des raisons diverses (exclusions, guerres, stigmatisations entre autres), et qui s’installent quelque part au Sénégal. Ainsi ils représentent la couche la plus vulnérable de la société.

Les cérémonies précédentes étaient festives, très colorées dans le but d’assurer aux réfugiés une bonne intégration. Le gouvernement du Sénégal à travers le comité nationale logé au chef d’Etat-major particulier en étroite collaboration avec ses partenaires dont : l’OFADEC et l’UNHCR ont choisi de distribuer aux refugies des kits alimentaires (vivres, masques, gel).Par ailleurs, il faut souligner que le Sénégal a montré son leadership quant à l’hospitalité qu’elle offre aux apatrides et aux réfugiés, la Téranga étant bien sénégalaise particulièrement saint-Louisienne. Les autorités municipales et administratives de ladite ville n’ont pas manqué d’organiser une petite cérémonie à l’honneur de ces réfugiés. Mais, aujourd’hui la célébration est d’une sobriété notoire et fondamentale car nous sommes dans un contexte de maladie, marqué par la pandémie de la covid-19. En ce sens, pour éviter les rassemblements et respecter la distanciation sociale un nombre limité de personnes étaient convoqué dont : les autorités municipales et les ayant-droits.

Aujourd’hui il serait bon de faire connaitre aux réfugiés que d’énormes efforts sont entrain d’être, manœuvrés pour octroyer la carte d’identité de réfugiés et la naturalisation. Ainsi dans le cadre du plan d’action de cette année un volet très important de sensibilisation y est inséré car d’aucuns se considèrent toujours comme des refugiés alors qu’ils peuvent prétendre à la naturalisation du fait : qu’ils ou elles se sont mariés avec des sénégalais ou bien, elles ont enfanté sur le terroir sénégalais.

De surcroit, au niveau de l’état-major particulier, ils sont en liaison avec tous les représentants de toutes les administrations concernées par la question des réfugiés. En outre, il y’a un document en cours de réalisation qui sera la feuille de route pour accélérer le processus de naturalisation de certains réfugiés. Aujourd’hui il y’a un nouveau projet de loi au niveau du ministère de la justice qui concerne le statut du réfugié en adéquation avec les lois internationales que le Sénégal a promulgué.

Globalement, la cérémonie en l’honneur des refugiés fut simple, mais très alléchante pour les ayant-causes, qui, une fois de plus se sentent accepter par le Sénégal, terre de l’hospitalité par excellence.

                                                                                                          Fatou Bintou Gueye

Please follow and like us:

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *