Polémique autour de la distribution des vivres : Khalil Diop vole au secours du Ministre Mansour Faye…

Spread the love

Dans contexte marqué par la pandémie de COVID-19, le ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et Territoriale, Mansour FAYE,   fait l’objet de vives critiques, relativement à  l’achat et au  transport de vivres alimentaires d’urgence dont il a la charge. Ces critiques n’ont été du goût du responsable politique de la mouvance présidentielle à Richard-Toll, Khalil Diop. Ce dernier qui s’offusque du niveau bas du débat,  parle d’un débat au ras des pâquerettes.

  « Il est malheureux que certaines personnes n’arrivent toujours pas à comprendre à gravité de l’heure, comme  le rappelle le Président de la République dans toutes ses sorties.  Les adeptes des jeux de coups et d’esquives, tapis dans l’ombre,  doivent apprendre à être patriotes, ne serait-ce que le temps de la crise », rétorque-t-il aux détracteurs de celui qu’il considère comme une personne intègre.

Poursuivant ses diatribes, M. DIOP dira  « Conformément à l’obligation de reddition de compte qui pèse tout gestionnaire de denier public,   le Ministre Mansour Faye a fait, aujourd’hui, une intervention de nature à pouvoir éclairer  la lanterne de toute personne animée de bonne foi. Contrairement à ses détracteurs mal intentionnés qui cherchent à leurrer les sénégalais à coup de fausses informations distillées à travers la presse, il a tenu un discours convainquant en   démontant une à une  toutes ces allégations sans fondement ».

En réponse à ceux qui soutiennent une attribution illégale des marchées par Mansour FAYE, Khalil Diop s’est voulu clair,   « En application des règles en vigueur, le Ministre Mansour Faye  a procédé, en toute transparence, à  l’appel des candidatures. L’attribution du marché a été faite dans  les règles de l’art. Les entreprises retenues à savoir Comptoir commercial Mandiaye Ndiaye pour 30.000 tonnes, Bambouck pour 5000 tonnes, Avanti SUARL et Afri and Co pour 65.000 tonnes, ont toute présenté des offres conformes aux conditions du marché jugées les moins- disants ». En clair,  de l’appel d’offre, à  l’adjudication, en passant par l’octroi des marchés,  tout a été respecté. Les meilleures offres ont été retenues».

Et Khalil Diop de conclure par un cri de cœur, « Pour l’heure, le seul combat qui mérite d’être mené est celui contre le Covid-19 qui est notre ennemi commun. J’invite toutes personnes avec des objectifs et des agendas cachés, à se ressaisir et à comprendre que   l’urgence est ailleurs. D’ailleurs, le ministre l’a rappelé, de fort belle manière,  en  demandant  au sénégalais d’aller vers une union sacrée autour de l’essentiel et d’arrêter cette polémique malsaine, ce débat au ras des pâquerettes. J’espère que son appel n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *