“THIATH GUI” (L’arnaque) : Les assassins de l’artisanat autour du président de la république

Spread the love

Artiste peintre et lauréat du grand prix du chef de l’État pour la promotion de l’artisanat, le Saint-Louisien Abou Gningue s’est fait “duper” par l’entourage du président Abdoulaye WADE.

« Depuis 2005, il cherche à recouvrer ses 30 millions de francs, prix d’un tableau d’art qu’il ’avait cédé à Maître Abdoulaye WADE, président de la république du Sénégal à cet époque.

Le président WADE avait donné des instructions à son sage, Biram Thiam, pour que l’artiste soit payé. Cette somme d’argent que M. THIAM avait promis de lui versé dés le retour du président de son voyage du mois d’août 2006, en France est restée impayée à ce jour.

L’artisan, qui nourrissait, avec cet argent, d’implanter à Saint-Louis , la première fabrique  d’espadrilles artisanales au Sénégal, mais ce dit plus que déterminer à combattre pour recouvrer ces fonds qui lui reviennent de droit.

A paraitre deux CD qui retracent ,preuves sonores à l’appui les péripéties du détournement des fonds savamment orchestré par de proches collaborateurs du président de la République Mr ABDOULAYE WADE , qui se trouvaient au sein du palais de la République.

L’artiste prévoit même de tenir une conférence de presse dans les jours à venir, avec d’autres preuves plus tangibles et enfin dévoiler la duperie qui existe autour du grand prix du chef de l’Etat.

Affaire à suivre…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *