(Audio) SCANDALE PÉTROLIER : SONKO révèle, “FBI déglounama…”

Spread the love

Ousmane Sonko établit de réelles similitudes entre les familles Faye-Sall et Carrington-Erwing des Etats–Unis qui ont eu à captiver l’attention des Sénégalais au niveau de la lucarne. Les membres de cette galaxie Yankee se déchirait, se haïssaient, s’envoyaient en justice et se sacrifiaient pour le contrôle exclusif de l’or noir. A la différence  de la famille Faye-Sall, ses membres  restent incrustés au centre du pouvoir ou profitent de la position de pouvoir de leur mentor pour s’immiscer dans ce qu’il est convenu d’appeler le pétrole appartenant à tous les Sénégalais. Lorsque l’ouvrage de Sonko est paru, les Sénégalais étaient loin de soupçonner l’ampleur de l’implication de la famille présidentielle dans ce sésame sans quoi, il n’y a point de développement. Seulement dans  ce cas d’espèce, le Président Macky est le titulaire du pouvoir d’approbation des contrats de recherche et partage de production (CRPP) tel que spécifié dans l’ouvrage en question. Aliou Sall ; Administrateur et gérant de Pétrop-Tim vient en seconde position et Abdourahmane Ndiaye dit « Homère »vient en troisième position en tant que Président du Conseil d’Administration de Petrosen. On peut aussi citer Ousmane  Ndiaye, récemment porté à la tête du  COS-Pétro-Gaz ami du Chef de l’Etat qui avait recruté ce dernier. Mansour Faye qui n’a pas été cité  au chapitre de la famille Faye-Sall a été récemment porté à la tête à la tête du département  du développement communautaire- équité sociale,patron du PUDC, de Promoville, du Puma, de la CMU, des bourses familiales.  Et c’est Aliou Sall qui ferme la marche à cause de ses accointances d’avec Pétro-Tim, Cosmos et  Cie.En vérité la famille présidentielle s’est constituée en une galaxie qui contrôlerait entièrement le pétrole des Sénégalais. Et cet ouvrage de Sonko qui a été une balise pour dénoncer cette mainmise est aujourd’hui renforcé par deux faits majeurs. Les accusations de pots de vin de la chaîne publique anglaise BBC sur Aliou Sall et la confirmation des 250.000 dollars par le ministre conseiller, El Hadji Hamidou Kassé qui a indiqué que cette bagatelle a atterri à Agritrans à titre de paiement d’une mission agricole. Aujourd’hui qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, l’histoire a donné raison à Ousmane Sonko.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *