ASSASSINAT MAÎTRE BABACAR SEYE (15 mai 1993): « Il faut réouvrir le procès Me Sèye, je veux témoigner de tout ce que je sais avant de mourir… » dixit Pape Samba Mboup

Spread the love

Pape Samba Mboup : « Il faut réouvrir le procès Me Sèye, je veux témoigner de tout ce que je sais avant de mourir… »

L’ancien chef de cabinet du Président Wade estime qu’il est temps de réouvrir le dossier relatif à l’assassinat de Me Babacar Sèye. Face à la polémique autour de Clédor Sène, condamné et amnistié dans cette sale affaire, Pape Samba Mboup révèle avoir des choses à dire.

Clédor Sène a t’il droit à la parole? Condamné dans l’affaire Me Babacar Sèye,
écroué dans une sombre affaire présumée de drogue puis relâché sous Wade et, enfin, condamné en 2017 pour abus de confiance sur sa cousine, ce dernier s’est érigé comme un chantre de la bonne gouvernance dans un contexte où le débat autour du pétrole sénégalais fait rage.
Ses sorties ne se comptent plus et l’ancien pestiféré est subitement devenu le chouchou des réseaux sociaux.
Certains estiment que clédor Sène dont le nom est lié à l’assassinat du président du conseil constitutionnel est mal placé pour donner la leçon à qui que ce soit. Interpellé hier par Libération, face à cette polémique, Pape Samb Mboup qui connaît très bien «Clé» est catégorique : « il faut réouvrir le procès de l’affaire Me Babacar Sèye. Il est temps que les sénégalais sachent réellement ce qui s’est passé et moi-même j’ai des choses à dire »,
dit-il.
L’ancien chef de cabinet de Me Abdoulaye Wade de rajouter : « Il y’a des gens encore vivants comme moi et qui savent ce qui s’est passé ce jour-là. Si la Justice m’appelle, je viendrais témoigner. Mais il faut absolument qu’on organise un nouveau procès en appelant toutes les parties. Nous étions dans une même cellule et nous savons. Qu’on nous appelle car c’est le moment où jamais. Mon plus grand souhait est de dire, devant des juges, tout ce que je sais avant de mourir ».

Source : Ndiambour TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *