“BILAN DE LA 27ème ÉDITION DU FESTIVAL DE JAZZ”: LES ACTEURS S’EXPRIMENT

Spread the love

La 27eme édition du festival de jazz s’est célèbre à merveille dans la vieille ville de saint louis, patrimoine architecturale l’UNESCO. Fondé en 1993, le festival international de jazz est aujourd’hui l’une des plus grandes et importantes festivités visant à vivifier le jazz. Carrefour du jazz, saint louis est d’autant plus heureux d’accueillir à nouveau ses invités. Allant des concerts aux expositions, on note la forte présence des artistes et des vendeurs venus de loin, un peu partout dans le monde pour assister à cet avènement.

La participation effective de beaucoup de partenaires ont été noté en particulier l’institut français de saint louis, qui leurs a accompagné dans la programmation au niveau de la scène in à la place Faidherbe de saint louis. En effet l’institut français de saint louis a généreusement offert l’orchestre français de Lorenzo nakarato, depuis Toulouse, en couvrant leur transport aérien et tous les frais de déplacement lié à cet orchestre. Heureusement, le jour en vaut la chandelle car, jeunes, ils ont livré un spectacle vivant, spectaculaire un vrai régal pour la population saint louisienne. C’est une édition plutôt réussie selon le directeur délégué de l’institut français de saint louis : M.Marc Monsallier.Ce pendant ce dernier déplore cette petite défaillance organisationnelle survenue la nuit  du 30avril avec la situation conflictuelle des chants religieux et le spectacle du jazz ; mais aussi et surtout le manque de manifestation de participation physique et financière à l’endroit des autorités de la ville. Toutefois, il reste très optimiste en ce qui concerne l’avenir du festival international de Jazz de saint louis. Mais suggère quand bien même qu’on s’y prenne en avance les prochaines éditions. 

Au niveau de la foire les marchands saluent amplement les efforts fournis par l’Etat en matière de sécurité, d’électricité, et toutes autres formes d’accompagnements. En outre ils sont contents de voir les visiteurs venir en masse. Selon eux, cette année leur emplacement est stratégique car, étant à peu prés à cheval entre la langue de barbarie et SOR. La  (MNSAC) Mutuelle Nationale de Santé des Acteurs Cultuels du Sénégal initiée par le Président de la république en collaboration avec le ministre de la culture  y était représentée. Ils soulignent que cette année le président a contribué à hauteur de 2.500.000Fcfa. Une somme qui prend en charge les frais d’inscription des acteurs culturels. Ainsi les bénéficiaires sont satisfaits du geste et répondent massivement présent.

Par ailleurs, l’organisation non gouvernemental MARIE STOPES siège dans un stand, histoire d’aller vers la population et de leur expliciter les services qu’elle prête, lié à la santé de la reproduction. La majeure partie des vendeurs de chaussures viennent du Maghreb, notamment à Maroc, ces derniers sont contents du climat à saint louis et se réjouissent de voir les clients venir acheter leurs produits.

Globalement le jazz s’est déroule merveilleusement bien à saint louis les populations sont contentes surtout de la diversité des offres au niveau des stands. S’il y’a quelque chose que les hôtes sont tombés unanimement d’accord c’est le sens de l’hospitalité des saint louisiens autrement dit la « TERANGA NDAR » est toujours d’actualité.

                                                                                                                      Fatou Bintou Gueye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *