La mairie de saint louis dans sa politique de désencombrement.

Spread the love

L’occupation anarchique de l’espace est un mal qui pend racine dans la vieille ville de saint louis ,un fait qui n’est pas sans ricochet ,car, portant  atteinte à certaines activités , de certaines personnes .la mairie de saint louis dans sa politique de désencombrement ,a procédé à la création de garde fou aux trottoirs des routes .

Une résolution que la majeure partie des saint louisiens magnifient humblement ,car selon eux ces garde fous veillent à leur sécurité et leurs éviteraient d’enter en collusion avec des voitures.au niveau de « MARCHE BOU BESS » ,les perceptions diffèrent.les vendeurs de légumes ne sont pas satisfait car avec la créations de ces gardes de fous ,les camions ont du mal à entrer ,de ce fait ils sont obligés de payer des charrettes pour que leurs marchandises arrivent à bon port ;toutes fois, ils concèdent que cela leurs épargnent de certains accidents.

Par ailleurs les clients perçoivent la circulation beaucoup plus fluide et moins risquée, grâce aux gardes fous qui évitent que des véhicules séjournent la ou ils veulent.et on y gagne en terme de sauvegarde des routes car, si ce n’était les gardes fous les grands fourgons allaient prendre le passage piéton et par conséquent le détruire. En outre les marchands ambulants déplorent l’attitude de certaines personnes envers ces gardes fous par ce qu’elles les transforment en chaise et s’y installe pour attendre la ligne. S’aurait donc, était beaucoup plus judicieux de choisir des gardes fous couverts de punaises, ou penser à, une sensibilisation des passagers sur l’utilité des gardes fous.les gardes fous sont beaux tels sont les derniers mots de tout saint louisien.

Fatou b. Gueye NM TV

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *